24 mars 2006

[GREVE AG] La fin de la grève?

La traditionnelle AG du jeudi a bien eu lieu. Normal, pourriez-vous penser et pourtant, autant vous avouez que beaucoup comme moi se sont poser la question si oui ou non celle-ci allait avoir lieu. Normalement prévu à 11h, il aura bien fallu entre 20 et 30 minutes pour que l’amphi se « remplisse » tant bien que mal. Nous avons compté entre 130 et 140 personnes, ce qui était largement insuffisant pour voter une quelconque reconduction de la grève. D’ailleurs celle-ci fut justement remise à la prochaine AG par les membres du « jury » devant la très faible mobilisation du moment.

Une fois lancée, le débat dans son entier, n’aura presque servi à rien, sinon à montrer un profond malaise au sein de notre université entre grévistes, non grévistes et partisans du non blocage. Une (très jolie) étudiante de sociologie a d’ailleurs relancé l’éternel débat du blocage qui selon les grévistes n’a pas de raison d’être. Malheureusement quelques minutes plus tard, la même personne qui avait de nouveau (r)assuré qui n’y aurait aucun blocage de notre FAC, lance un message comme quoi le blocage pouvait être envisagé en cas de l’échec du mouvement anti-CPE. Ce message à de quoi faire peur quand on voit la très faible avancé des débats entre le gouvernement, qui campe sur ses positions et les grévistes (donc certains refusent un quelconque dialogue).

Continuons dans le débat… un autre étudiant avançait que le gouvernement avait presque agit dans « l’illégalité » en imposant sa loi. Faux ! Le gouvernement est certes passé en force et n’a pas été négocié préalablement avec les partenaires sociaux (qui m’a fois l’auraient refusé – ils refusent toujours – expliquant le 49.3), mais le CPE est constitutionnellement correct : rappelons que le projet a été soumis au parlement qui l’a voté, accepté, et que enfin le 49.3 est prévu par la constitution de la Vè République.

Un autre étudiant, favorable lui au CPE, avançait des faits et des chiffres tirés de la plus proche source du premier ministre, son site internet ! (Faits et chiffres vérifiés à sa source) L’étudiante qui passa après ce dernier donna, elle, d’autres chiffres, dont je ne me permettrais pas de contester mais dont je n’ai pas retrouvé ses sources via internet (elle-même n’a pas dit d’où venait ses sources).

Pour terminer avec ce compte rendu, je tiens a signaler le traditionnel « pourrissement » des débats et le non respect à la personne et à ses opinions. A noter d’ailleurs que le jury n’a pas montré l’exemple, haranguant une étudiante au début de l’AG, alors que celui-ci se doit de rester neutre pendant le débat.

En conclusion le mouvement de grève s’éteint petit à petit dans notre université, et ce depuis une semaine environ. Les débats, hormis l’excellente initiative d’un pique-nique/débat, n’ont pas avancé et au contraire deviennent parfois insignifiants. Le mouvement à Versailles semble en apparence une réussite mais il a été plus soutenu par les lycéens, plus motivés, que par les étudiants de l’uvsq, qui d’ailleurs en majorité (selon certaines sources) étaient de St Quentin. Si la mobilisation doit de (re)faire une santé, elle doit commencer dès la prochaine AG, qui sera crucial pour l’avenir du mouvement et de la position officiel de l’université dans les débats.
Enfin ce serait un fait rare puisque l’uvsq serait non seulement une des dernières universités à rentrer dans la lutte et la première à en sortir.

4 commentaires:

masseux de versailles a dit…

je conteste largement le dernier paragraphe ...
certe y avait peu d etudiant a versailles mardi mais c etait pour la plus part des versaillais

Ensuite dire que versailles n est motivé qu en apparance reviens a insulter largement tous ceux qui ont occupé les locaux de la fac.. Nous etions plus nombreux que ce que les plus optimistes auraient put esperer sachant qu il s agissait de versailles...

50 persones qui decident de rester dans la fac ce n est pas rien.... meme si sur ces 50 seules 35 y ont vraimnet passer la nuit dans l integralité...

Damien a dit…

Max? Viens te faire tirer les oreilles! :D
En tout cas, à Saint Quentin, on se demande combien de temps ça va durer! Mais je pense que l'overdose d'AG devait y être pour quelque chose, la prochaine AG étant fixée à mecredi prochain

Anonyme a dit…

Pensez-vous que les partiels de juin peuvent être reportés?

Damien a dit…

Non, il y a peu de chances, puisqu'il n'y a pas de blocage de la fac (again).
Vu que les cours se déroulent pour le moment normalement, le calendrier étudiant devrait être respecté.